Une convention internationale pour bannir la violence et le harcèlement au travail

23/08/19Imprimer

Partager Partager sur FacebookPartager sur Google PlusPartager sur TwitterPartager sur LinkedIn

Les représentants (gouvernements, employeurs, salariés) des 187 États membres de l’Organisation internationale du travail (OIT) ont adopté, le 21 juin, la Convention pour lutter contre la violence et le harcèlement dans le monde du travail à une large majorité ainsi qu’une recommandation qui fournit des orientations sur la façon dont la Convention doit être appliquée. 

Chaque État membre de l’OIT devra adopter une législation prescrivant aux employeurs de prendre des mesures appropriées pour prévenir ces phénomènes. La protection s’étend à tous les travailleurs, quel que soit leur statut contractuel, jusqu’aux bénévoles et stagiaires, et quel que soit le secteur économique (public, privé, économie informelle). La protection couvre le lieu de travail au sens le plus large y compris les communications liées au travail, effectuées au moyen de technologies de l’information et de la communication.

En savoir plus