AUTRICHE : 2000 décès par an dus aux cancers professionnels

3/04/19Imprimer

Partager Partager sur FacebookPartager sur Google PlusPartager sur TwitterPartager sur LinkedIn
A l'occasion de la Journée mondiale contre le cancer le 4 février, l'AUVA a lancé une vaste campagne intitulée "Gib Acht, Krebsgefahr!" (Attention, risque de cancer). L'objectif est de sensibiliser employeurs et salariés sur les risques liés aux substances cancérogènes présentes sur de nombreux lieux de travail.

"Chaque cancer professionnel est un cancer de trop. La prévention est donc une priorité absolue. Ce n'est que si les entreprises reconnaissent qu'elles travaillent avec des substances cancérogènes et savent comment les utiliser en toute sécurité qu'elles peuvent prévenir efficacement les cancers professionnels" affirment deux experts de l’AUVA, Marie Jelenko et Silvia Springer. 

L'AUVA s'inscrit dans le cadre de la campagne de l'EU-OSHA "Maîtriser l’usage des substances dangereuses". L'assureur apporte ainsi une contribution indispensable à un monde plus sain et plus productif dans de nombreuses situations de travail. Le benzène est un agent cancérogène, imbrûlé lorsqu'on travaille avec des tronçonneuses à essence. Dans la métallurgie, les travailleurs peuvent être en contact avec des composés du chrome (VI) qui se dégagent lors du soudage des aciers inoxydables ou qui sont utilisés dans la galvanoplastie. Dans le travail du bois, les poussières dans les ateliers de menuiserie ou le formaldéhyde dans les matériaux en bois fraîchement stockés et collés peuvent poser des problèmes. Les solutions de formaldéhyde sont utilisées dans les services de pathologies des hôpitaux. Les produits de nettoyage peuvent également contenir des substances cancérogènes. Il est important de tenir compte de l’étiquetage et des indications de danger figurant sur l'emballage. Les produits chimiques achetés sont relativement faciles à remplacer.

En savoir plus