ESTONIE : vers une assurance accidents du travail ?

29/11/18Imprimer

Partager Partager sur FacebookPartager sur Google PlusPartager sur TwitterPartager sur LinkedIn
L'Estonie fait partie des quelques pays de l'UE qui n'ont pas d'assurance spécifique contre les accidents du travail et les maladies professionnelles. La situation pourrait évoluer en 2021.

En effet, le ministère des Affaires sociales a annoncé son intention de créer un tel système, qui sera plus équitable pour les employés, actuellement couverts par l'assurance maladie solidaire. Le nouveau système devrait également inciter les employeurs à améliorer l'environnement de travail.

Le montant des primes d’assurance dépendra du niveau de risque et donc plus ou moins du secteur d'activité. La prime pourrait être d'environ 6 euros par employé et par an dans le secteur des TIC et de 160 euros dans le secteur de la gestion des déchets.

En réponse aux préoccupations exprimées par les organisations d'employeurs, le ministère leur a assuré que le nouveau système n'augmenterait pas leur charge fiscale globale, car les cotisations à l'impôt social ou à l'assurance-chômage seraient moins élevées. Ces organisations estiment en outre que le nouveau système va imposer aux employeurs trop de responsabilités, alors que de nombreux accidents surviennent lorsque les employés ne respectent pas les règles et les consignes de sécurité. Selon eux, le système devrait également motiver les employés à assurer leur propre sécurité.

Les syndicats soutiennent cette initiative gouvernementale qui obligera les employeurs à s’attaquer au problème de la santé-sécurité au travail, à effectuer des analyses de risque et à rendre les environnements de travail plus sûrs. Ils suggèrent que la prochaine étape devrait être la création d’un système d’assurance spécifique contre les maladies professionnelles. 

Les détails du nouveau système doivent être discutés plus avant, les changements devant entrer en vigueur au plus tôt en 2021.