Un travailleur européen sur cinq se dit stressé par son travail

26/06/18Imprimer

Partager Partager sur FacebookPartager sur Google PlusPartager sur TwitterPartager sur LinkedIn

Selon l’enquête d’opinion "The Workforce View in Europe 2018", 18% des salariés européens disent souffrir quotidiennement du stress au travail. Un chiffre en hausse de 5% par rapport à l'enquête 2017.

Les plus stressés sont les travailleurs polonais (27 %), suivis des Français et des Britanniques (20 %). Les Néerlandais semblent être les moins sujets au stress (10%). L'étude précise également que près de 14% des salariés européens interrogés estiment que leur entreprise ne s'intéresse "pas du tout" à leur bien-être mental, tandis que 34% pensent qu'elle s'y intéresse "peu". En outre, d'importantes disparités entre les pays apparaissent : près de 30% des salariés polonais pensent que leur bien-être mental n'intéresse pas du tout leur employeur, presque cinq fois plus que leurs homologues aux Pays- Bas et en Suisse (7 %).

The Workforce View in Europe in 2018 (Echantillon composé de 9 908 adultes actifs dans 8 pays : Allemagne, Espagne, France, Italie, Pays-Bas, Pologne, Royaume-Uni et Suisse)