AUTRICHE : le taux de fréquence des accidents a une nouvelle fois atteint son plus bas niveau

23/05/18Imprimer

Partager Partager sur FacebookPartager sur Google PlusPartager sur TwitterPartager sur LinkedIn

En 2017, l’AUVA a enregistré 159 866 sinistres, dont 104 161 accidents du travail et 54 510 accidents scolaires, et reconnu 1 195 maladies d’origine professionnelle. Le taux de fréquence des accidents pour 1000 salariés a diminué pour s'établir à 24,27, son plus bas niveau jamais atteint. L’organisme a assuré 5 021 593 personnes (+ 1,7%) et 320 983 employeurs (+ 0,3%). 

Alors que la population active a augmenté, le nombre de jours d’arrêt suite aux accidents du travail (accidents de trajet exceptés) a diminué l’an dernier (- 10 254 jours). Bien que le secteur de la construction ait enregistré près de 4400 travailleurs de plus qu’en 2016, le nombre d’accidents du travail (accidents de trajet exceptés) a légèrement reculé. Pourtant, ce secteur est toujours le plus à risque si on le compare aux autres. 

Concernant les causes, dans 34 000 cas, l’accident a été provoqué par la perte de contrôle d’une machine, d’un outil, d’un véhicule ou d’un animal. Viennent ensuite les chutes, avec 18 292 cas, suivies par les blessures externes qui ont représenté 17 161 cas et qui ont été causées par des mouvements non coordonnés, des chocs ou des objets tranchants.

Le nombre de maladies professionnelles (1195 cas) n’a que peu augmenté par rapport à 2016 (1182 cas), compte tenu de la croissance de l’emploi. Les maladies les plus fréquentes ont été la surdité liée au bruit (642 cas), les maladies de peau (148 cas), les maladies du poumon, du larynx et de la plèvre liées à l’amiante (104 cas) et les maladies respiratoires (84 cas).

En savoir plus