AUTRICHE : l'évaluation des RPS est efficace

24/04/18Imprimer

Partager Partager sur FacebookPartager sur Google PlusPartager sur TwitterPartager sur LinkedIn

Une étude de l'Institut des sciences économiques et sociales (ISW) prouve l’efficacité de l’évaluation des risques psychosociaux, obligatoire depuis janvier 2013.

Le nombre d’arrêts de travail dus à des troubles psychiques a pratiquement doublé en Haute-Autriche depuis 2007, pour atteindre 20 660 cas en 2016. Ces arrêts débouchent souvent sur une incapacité de travail permanente et les pathologies psychiques représentent la cause la plus fréquente d’octroi d’une pension chez les femmes.

"L’évaluation des RPS est importante et elle est efficace. Elle ne peut cependant contribuer à la santé mentale des travailleurs que si les résultats ne finissent pas dans un tiroir, mais conduisent à des améliorations concrètes", a déclaré le président de la Chambre du Travail, Johann Kalliauer. En matière de mesures prises, l'étude montre que des progrès sont encore à réaliser dans les entreprises.

En savoir plus (en allemand)