ESENER-2 révèle les disparités dans la gestion des risques professionnels en Europe

22/03/18Imprimer

Partager Partager sur FacebookPartager sur Google PlusPartager sur TwitterPartager sur LinkedIn
Le nouveau rapport d'analyse des conclusions de la 2e enquête européenne des entreprises sur les risques nouveaux et émergents (ESENER-2) met en évidence le fait que les risques sanitaires et psychosociaux ne sont pas aussi bien gérés que les risques traditionnels.

Les entreprises qui bénéficient d’un engagement fort de la part de leur direction, d’une représentation des travailleurs et de moyens disponibles - tant financiers qu'humains - se distinguent par une bien meilleure mise en œuvre des bonnes pratiques en matière de santé-sécurité au travail. C'est particulièrement vrai pour les entreprises plus importantes, ainsi que celles qui opèrent dans les domaines de la production et de la fabrication. Pourtant, même dans ces entreprises, l’accent est encore essentiellement placé sur les risques traditionnels, plutôt que sur les facteurs liés à la santé ou aux aspects psychosociaux.

Le rapport identifie une synergie entre la politique et la pratique actuelles au niveau de l’UE, ce qui permet de mettre à profit les progrès réalisés en matière de pratique de la SST au cours des dernières années, et de les consolider.

Télécharger le rapport complet ESENER-2 sur la gestion de la sécurité et de la santé au travail ainsi que son résumé

Les enquêtes ESENER en un coup d'œil

À noter l'outil interactif qui permet de visualiser par secteur d'activité ou taille d'entreprise différents facteurs de risques et de faire des comparaisons entre pays ou d'un pays et l'UE.