ALLEMAGNE : les chiffres 2016 de la santé-sécurité au travail

23/02/18Imprimer

Partager Partager sur FacebookPartager sur Google PlusPartager sur TwitterPartager sur LinkedIn

Le nombre de maladies professionnelles (MP) reconnues a augmenté de 23,7% par rapport à 2015, pour s’établir à 22 320 en 2016. Cette hausse est liée à l’inscription de nouvelles pathologies sur la liste des MP en 2015. Pour le cancer de la peau causé par les rayons ultraviolets, près de 3 000 nouveaux cas ont été reconnus et 138 rentes octroyées. En revanche, le nombre de déclarations de MP a diminué de 2% pour s’établir à 80 000. Au cours de l’année 2016, 2 576 personnes sont mortes des suites d’une maladie professionnelle. Deux tiers de ces décès sont imputables à l’utilisation de matériaux renfermant de l’amiante.

Les TMS sont toujours à l’origine du plus grand nombre de jours de travail perdus pour arrêt maladie, avec 22,8%. Viennent ensuite les pathologies psychiques avec 16,2%. Les maladies respiratoires arrivent en troisième position, avec 13,5% (ce qui correspond à plus d’1 jour de travail perdu sur 7).

Le nombre des accidents du travail a augmenté et atteint 960 000, en raison d’une reprise de l’activité, mais le taux de fréquence des accidents pour 1000 travailleurs temps plein a légèrement diminué pour s’établir à 23,2 (contre 23,3 en 2015). Au total, 873 personnes ont perdu la vie au travail ou sur le chemin du travail en 2016, soit 9% de moins qu’en 2015. 

Avec 174 000 cas en 2016, les départs en retraite pour diminution de la capacité de travail sont restés stables dans l’ensemble. Les départs en retraite pour cause de TMS ont nettement augmenté (1500 cas supplémentaires, + 7,2%). Les pathologies psychiques (42,8%) restent de loin les causes les plus fréquentes de retraite anticipée.

Lire le rapport du BAuA (en allemand)