Pour la CES, il est urgent d'adopter une stratégie pour éliminer les cancers d'origine professionnelle

24/07/18Imprimer

Partager Partager sur FacebookPartager sur Google PlusPartager sur TwitterPartager sur LinkedIn

De nouvelles valeurs limites d’exposition sauveront des vies, mais une stratégie plus ambitieuse visant à éliminer les cancers d’origine professionnelle est requise d’urgence, selon la Confédération européenne des syndicats (CES).

Suite à la proposition de la Commission européenne, la Secrétaire confédérale de la CES Esther Lynch a déclaré : "Les valeurs limites d’exposition actuelles sont basées sur de très vieilles données, remontant dans certains cas à plus de 40 ans, et, eu égard au nombre élevé de décès dus chaque année à des cancers d’origine professionnelle, ces limites ne suffisent manifestement pas pour sauver des vies."

Les syndicats ont depuis longtemps démontré la nécessité de nouvelles valeurs limites d’exposition. Le cancer est la première cause de décès liés au travail dans l’UE, ce qui signifie que la Commission doit initier d’autres actions. La CES plaide pour l'adoption de VLEP pour au moins 50 substances cancérigènes prioritaires d'ici à 2020. La Commissaire Thyssen a promis de proposer 25 VLEP en 2016 pour parvenir à un total de 50 VLEP dans la directive sur les agents cancérigènes d’ici à 2020. Avec les 13 VLEP ajoutées en mai 2016 et les cinq de la proposition actuelle, "l’objectif de 25 est encore loin d’être atteint".

D’importantes substances cancérigènes sont toujours absentes des propositions comme les gaz d’échappement des moteurs diesel, les substances reprotoxiques, sans compter l’accord conclu par les partenaires sociaux dans le domaine de la coiffure qui est toujours ignoré dans les propositions législatives.

La Commission peut et doit adopter une stratégie plus ambitieuse afin d’éliminer les cancers liés au travail. Pour Madame Lynch : "l’UE doit en revenir à la promotion du travail de qualité, ce qui implique des lieux de travail sûrs et sains indépendamment de la taille de l’entreprise."

Lire le communiqué de presse de la CES