DANEMARK : l'environnement de travail est en crise

5/05/17Imprimer

Partager Partager sur FacebookPartager sur Google PlusPartager sur TwitterPartager sur LinkedIn

En seulement cinq ans, la détérioration des conditions de travail danoises est telle que le ministre de l'Emploi et le Parti libéral du Danemark ont dû reconnaître que les mesures existantes en matière d'environnement de travail n'ont pas fonctionné et doivent être révisées.

Un rapport publié par le Centre national de recherche pour l'environnement de travail (NFA) conclut que l'on est aujourd'hui bien loin des objectifs fixés en 2011, à savoir des réductions de 25% des accidents du travail graves, de 20% des personnes souffrant de problèmes psychiques et de 20% des personnes souffrant de TMS d'ici à 2020. Aujourd'hui, le seul point positif est que les accidents du travail graves ont diminué de 18%.

Un comité d'experts a été constitué pour faire des recommandations. Lizette Risgaard, présidente de LO-Danemark a déjà fait valoir que les coupes budgétaires imposées à l'Autorité danoise de l'Environnement de travail (Arbejdstilsynet) étaient en cause. Le budget 2017 de celle-ci a été diminué de 5,4 millions d'euros et ces coupes seront probablement reconduites en 2018.

Les coupes budgétaires ont également eu un impact sur les conditions de travail internes à l'Autorité. Plus de 100 personnes ont démissionné dénonçant leur insatisfaction au travail. Le directeur général a également démissionné et le poste reste aujourd'hui vacant.