Fabrication additive, de nouveaux enjeux pour la normalisation SST

5/05/17Imprimer

Partager Partager sur FacebookPartager sur Google PlusPartager sur TwitterPartager sur LinkedIn

L’enthousiasme de plus en plus important du monde industriel pour les fabrications additives poussent les organismes de normalisation à étudier le besoin de documents normatifs pour encadrer le sujet du point de vue de la santé-sécurité au travail (SST).

Le Comité Technique ISO/TC 261 "Fabrication additive", sous la responsabilité duquel 6 normes et/ou projets ont déjà été publiés depuis 2013, a mis en évidence des questions de santé et de sécurité dans ce domaine. En effet, plusieurs études évaluent les risques concernant les émanations dangereuses provenant de machines domestiques de fabrication additive utilisant du fil plastique. L’utilisation de plus en plus fréquente des poudres lors de fusion par laser ou faisceau d’électrons préoccupent également les organismes de normalisation.

Un groupe ad hoc "Sécurité" au sein du Comité technique a été formé pour travailler sur le sujet début 2016. Il devrait se réunir très prochainement à Stockholm afin de poursuivre la rédaction d’une proposition de norme pour prévenir ces risques.